Matthieu Martin

RE-CHUTES

Wooden scraps – Variable dimensions
Exhibition view at Chez Robert Art Space, (Fr)

[…] Chez Robert is first of all an atypical showroom, a place where new artistic possibilities can be invented. And this is by reproducing the model of this building that Matthieu Martin sets up a mechanism, a process which aims to re-use the scraps of his wooden construction in order to create another one, then another one, and another one… while stock lasts. With the rejects of his matrix, he builds classic exhibition furniture, stands, shelves and displays. This up-to-date plan, this demystification of the space/ gallery incites us to think the place like a set-up of fractioned plans, surfaces and materials. The geometrical cuttings stand against the walls, in an unstable balance between what exists and what comes to life. We grasp, in one look, the inner and outer selves of the structure that oscillates between sculpture and architecture. A double focal distance on what contains and what is contained, on the visible and the invisible. A setting up of an exhibition that becomes the exposed object; a prototype which turns into a work of art. The simulation is unfolded on the borders of a perceptible reality. To the scale of contemplation, Matthieu Martin casts a vision of a showroom that is prone to multiple metamorphoses.

Mathilde Jouen, Décembre 2012

 

matthieu martin, chez-robert, galerie

matthieu martin, chez-robert, galerie

matthieu martin, chez-robert, galerie

RE-CHUTES
Chute de bois (mdf) – dimensions variables.
Vue de l’installation dans l’espace d’Art Chez Robert

Chez-Robert, c’est d’abord une galerie d’exposition atypique, un lieu où s’inventent de nouvelles possibilités artistiques. Et c’est en reproduisant la maquette de ce bâtiment que Matthieu Martin met en place une mécanique, un processus visant à réutiliser les chutes de sa construction de bois pour en créer une autre, puis une autre, puis une autre…jusqu’à l’épuisement du stock. Avec les rebuts de ces matrices, il fabrique du mobilier d’exposition classique, socles, tablettes et présentoirs. Cette mise à jour du dispositif, cette démystification de l’espace/galerie, nous invite à penser le lieu avant tout comme assemblage de plans, de surfaces, de matières fractionnées. Les découpages géométriques viennent s’adosser aux murs, dans un équilibre instable entre ce qui existe et ce qui naît. On saisit, en un seul regard, l’intérieur et l’extérieur de la structure qui oscille entre sculpture et architecture. Une double focale sur le contenant et le contenu, le visible et l’invisible. Un montage d’exposition qui devient l’objet exposé; un prototype qui devient oeuvre. La simulation se déploie aux confins d’une réalité saisissable.
A l’échelle de la contemplation, Matthieu Martin nous livre un état des lieux d’exposition sujet à de multiples métamorphoses.

 

matthieu martin, chez-robert, galerie

matthieu martin, chez-robert, galerie

 

 

Chez-robert, the book. April 2015.

Bilingual (french / english)

19 x 25 cm

144 p

ISBN : 978-2-910595-21-0